Un autre monde (culturel) est possible…

La Communauté française bénéficie de la présence et de l’activité de nombreux talents, dont certains sont reconnus bien au-delà des frontières. De nombreuses institutions culturelles y sont dynamiques et prestigieuses.  Un nombre impressionnant d’artistes, de producteurs, de techniciens, contribue, chaque jour, à générer une offre culturelle extrêmement dense.  De tout cela, la Communauté française s’enorgueillit, à raison.

Pourtant, et malgré un important refinancement de la Communauté française, le secteur reste précarisé et extrêmement dépendant des pouvoirs public et politique.  Et ceci, face à un public qui paraît bien… de plus en plus absent.

Fidèle à sa mission et à sa vocation, le Centre Jean Gol entend stimuler le débat, l’oxygéner en ouvrant portes et fenêtres et en osant prendre des chemins de traverses que le « culturellement correct», répugne à emprunter.

Donc des questions ont fusé.  Est-il choquant de penser la culture en termes économiques ?  Faut-il, en toute circonstance s’incliner devant le diktat de la gratuité d’accès aux productions culturelles ?  L’éducation permanente se réduit-elle à la promotion d’un égalitarisme sans ambition ?  A-t-on emprunté les voies idéales pour assurer à l’étranger une notoriété suffisante à la Culture belge francophone ?   N’est-il pas temps de s’interroger sur le rôle des Commissions, dites d’avis, qui cernent le pouvoir politique et prétendent dire la politique ?  Les contrats-programmes ne sont-ils pas trop contraignants et tatillons ?  Qu’en est-il de la place du mécénat ?  Le système du tax shelter a-t-il rempli son rôle et convient-il d’en étendre les effets ?  Quel devenir pour les institutions fédérales ?  Et l’Europe dans tout cela ?

Télécharger gratuitement les extraits suivants :

    • Table des matières