Actu

L’héritage méconnu d’Adam Smith

Desalle

Corentin de Salle, collaborateur au Centre Jean Gol, donnera ce jeudi 21 mars à 17 heures une leçon publique à l’Académie Royale sur l’actualité de la pensée d’Adam Smith, auteur dont la pensée est largement méconnue et qu’on réduit immanquablement à la fameuse « main invisible », notion généralement incomprise.

Adepte d’une éthique de la sobriété, Smith condamnait la surconsommation (imputables aujourd’hui non pas aux recettes libérales mais aux plans de « relance » keynésiens). Théoricien du libre-échange, il condamnait le colonialisme et le protectionnisme qui – la politique des années 30 en témoigne – mène à la guerre commerciale et à la guerre tout court.

Adversaire des manœuvres exercées par « les marchands et les manufacturiers » sur le monde politique, il condamnait le capitalisme de connivence des grands groupes, à savoir les grandes entreprises coloniales jouissant d’un double monopole garanti par l’Etat, les fameuses « Compagnies des Indes ». Comparables à ce point de vue aux actuelles entreprises « too big to fail », ces entreprises étaient fiscalement favorisées et constamment soutenues par les élites politiques au détriment des petites et moyennes entreprises.

Adversaire du corporatisme, il condamnait la règlementation excessive des professions. Témoin des premières grandes crises bancaires, il avait déjà analysé les mécanismes conduisant aux faillites bancaires (surémission de monnaie par les banques écossaises) et prédisait que l’endettement public galopant conduirait, à terme, à la faillite des Etats occidentaux.

 

Où? Palais des Académies – Rue Ducale 1, 1000 Bruxelles

Quand? Jeudi 21 mars 2013 à 17h

La leçon est gratuite, ouverte à tous et ne nécessite pas d’inscription préalable.

Logo-Acadmie-royale-de-Belgique-

X